Etudiant.e

Tu es jeune et tu souhaites disposer d’un peu d’argent de poche pour acquérir une certaine autonomie financière… Bonne idée ! Mais sache qu’il y a des règles et que tu as des droits !

De plus, accumuler plusieurs périodes de travail peut avoir des impacts sur :

  • Tes allocations familiales
  • Ta fiscalité

Toutes les informations essentielles se retrouvent dans notre brochure.

Que doit comporter mon contrat?

Avant de commencer à travailler, il te faut signer un contrat d’occupation étudiant. Ce contrat doit toujours être écrit, à durée déterminée (période de maximum 12 mois) et signé par l’employeur et toi. Une copie de ce contrat doit t’être remise par l’employeur.

Il est important de bien lire et comprendre ton contrat avant de le signer car tu y trouveras toutes les informations pour te défendre en cas de non-respect de celui-ci par l’employeur.

A ce titre, il est important d’y trouver :

  • Tes données personnelles : identité (nom, prénom), date de naissance et domicile ; celles de l’employeur : nom, prénom, fonction et éventuellement, résidence.
  • La date de début et de fin d’exécution du contrat.
  • La clause d’essai, qui est automatiquement de 3 jours, peut être indiquée (si elle ne l’est pas, elle existe néanmoins !)
  • Le lieu d’exécution de ton contrat
  • Une description concise de la ou des fonctions à exercer.
  • Ton salaire : La rémunération convenue en euros ou, à défaut, le mode de base de son calcul -y compris les avantages éventuels octroyés en nature (logement, repas…).
  • Les dates et le mode de paiement de la rémunération.
  • Le lieu où tu seras logé par l’employeur – si tel est le cas.
  • La durée journalière et hebdomadaire du travail. Ton horaire peut également s’y trouver s’il n’est pas mentionné dans le règlement de travail.
  • La commission paritaire compétente. Celle-ci correspond à ton secteur d’activité professionnelle. Elle te permettra de connaître ton statut (employé.e – ouvrier.e) et ton salaire minimum (celui-ci varie aussi en fonction de ton âge).
  • La référence à la loi du 12 avril 1965 concernant la protection de la rémunération des travailleurs.

Pourquoi lire le règlement de travail ?

Lorsque tu commences à travailler, tu dois impérativement t’informer du règlement de travail de l’entreprise.
Ainsi, si ton contrat ne respecte pas ce règlement (ex : tu as droit aux chèques-repas mais l’employeur ne te l’a pas dit/ne l’a pas inscrit dans ton contrat), tu peux exiger de faire respecter tes droits malgré la signature de ton contrat. Cela t’informera aussi de tes droits en cas de maladie, de jours fériés, jours de récupération, travail de nuit ou de rupture de contrat avant la date de fin de contrat.

Le règlement de travail est supposé être accessible dans l’entreprise et/ou t’avoir été transmis lors de la signature de ton contrat de travail.Tu trouveras des compléments d’information via nos brochures (disponibles et gratuites en ligne ou en version papier) ou encore sur le site du SPF Emploi, sur “contrat d’occupation étudiants“.

Tu es étudiant.e étranger.e

Si tu es un travailleur.euse étudiant.e étranger.e, le régime est un peu différent.

Si tu es un.e étudiant.e non-ressortissant d’un Etat membre de l’Espace économique européen (sauf la Suisse), autorisé.e à séjourner en Belgique, tu as besoin du Permis de travail C pour pouvoir travailler en toute légalité.
En revanche, si tu es un.e étudiant.e étranger.e venant d’un pays de l’Espace économique européen ou de la Suisse, tu as les mêmes droits et obligations qu’un.e étudiant.e belge, même si tu vis ou étudie en dehors de la Belgique.